CFRG et le projet Jeunesse FM

Structurellement la radio CFRG appartient à l’Association communautaire fransaskoise de Gravelbourg (ACFG), donc juridiquement rattachée au statut de l’Association. La radio en elle-même dispose de peu de ressources pour l’ensemble de ses opérations.

 

CFRG est la seule radio communautaire francophone en Saskatchewan. CFRG dessert par antenne seulement la région de Gravelbourg dans un rayon d’une vingtaine de kilomètres, mais nous atteignons le reste de la population et du monde via TuneIn Radio. Un site internet a été développé et cfrg est aussi présente sur Facebook. Le budget de la radio tourne en moyenne autour de 50 000 $ annuellement. Ce qui permet la rémunération d’une seule personne à temps plein à la station lorsque le financement est là. C’est généralement cette personne qui fait tout.

 

Aussi nous avons assez souvent des personnes, la plus part des temps des aînés, qui nous font parvenir des émissions via Drop box. Nous avons aussi quelques bénévoles qui viennent appuyer la radio. Un stagiaire d'été est aussi sollicité chaque année. Des gros efforts sont fournis à chaque fois pour avoir une programmation très riche, qui répond aux aspirations de la communauté. CFRG anime quotidiennement trois heures d’émissions en direct par jour: de 8h00 à 9h00; de 12h00 à 13h00 et de 16h00 à 17h00.

 

Avec le projet Cap Ouest, CFRG a été capable de produire une émission régulière hebdomadaire d’une heure, émission qui continue depuis la fin du projet sous la même forme, mais mensuellement.

 

Les décisions majeures sont prises par le Conseil exécutif de l’ACFG sous recommandation d’un comité de travail pour la radio.

 

La population de Gravelbourg est estimée en 2016 à 1098 personnes dont 533 francophones, qui sont sensés écouter la radio CFRG. La radio s’appuie sur des émissions de services et d’interactivité qui incitent à une participation massive de la communauté fransaskoise. Outil de communication et d’animation, la radio CFRG offre aussi des émissions répondant aux besoins d’information, d’éducation, de développement et de divertissement de la communauté fransaskoise avec pour objectif :

– De donner la parole à toutes les fransaskoises et à tous les fransaskois sans exclusive aucune ;

– De donner au quotidien des informations locales, régionales, nationales et internationales ;

– Contribuer au rayonnement et à l’épanouissement de la communauté fransaskoise en restant à l’écoute de ses préoccupations ;

– D’appuyer les campagnes de promotion de la politique d’encadrement linguistique et culturel en utilisant les enjeux économiques, politiques du français pour soutenir le développement de la communauté.

 

Le projet Cap Ouest en 2015-2016, (impliquant aussi les radios de Victoria, CB, Yellowknife, TNO, et Plamondon, AB), par exemple, a donné une dynamique aux émissions régionales et locales. À la date indiquée de fin du projet, CFRG a été capable de produire 52 émissions régulières hebdomadaires d’une heure.

 

CFRG est la seule radio communautaire francophone en Saskatchewan, trois autres projets (Regina, Zenon Park et Prince Albert) ayant finalement avorté faute de ressources locales. CFRG s’identifie maintenant comme la radio fransaskoise desservant une population de 25 000 francophones et de 25000 francophiles (environ 2% de la population totale de la Saskatchewan), très éparpillée sur l’ensemble du territoire de la province. On doit donc dire que les ressources sont trés limitées. La vente de publicité est extrêmement difficile, car nous sommes dans un marché hyper minoritaire (Radio Unie Target nous classe dans la catégorie 3, autrement dit, dans des marchés presque inexistants). Tout comme l’hebdomadaire L’Eau vive avec lequel nous développons de plus en plus d’échanges d’informations et de plus en plus de collaboration, CFRG a souffert et continue de souffrir de la baisse majeure de la publicité nationale. Les ressources humaines sont peu nombreuses et le recrutement du personnel très difficile. Nous avons une très forte rotation du personnel. CFRG vit littéralement d’un projet à un autre projet. Mais malgré tout, CFRG continue à développer ses anciennes productions, à en créer quelques nouvelles dans le souci de garder ses fidèles auditeurs et d'en attirer des nouveaux. Dans la dernière année, suite au projet Cap Ouest, CFRG a connu une année particulièrement difficile au niveau financier, ayant que fonctionner sans employé la plus grande partie de l'année et reposer uniquement sur quelques bénévoles qui sont à bout de souffle maintenant.

 

Nos priorités sont les suivantes :

1- Trouver des sources de financement pour remettre à flot CFRG ce qui permettrait l'embauche d'un employé permanent pour gérer la station, remplacer certains équipements qui montrent des signes d'usure et surtout remplacer le logiciel qui sert à la diffusion (OTS) par un logiciel plus performant (iMedia Touch).

2- Renouveler le bassin des bénévoles.

Nos bénévoles actuels sont à bout de souffle surtout avec l'année 2017-2018 qui a été financièrement difficile. CFRG vise particulièrement les écoles fransaskoises qui sont toujours à la recherche d'occasion favorisant l'implication des jeunes qui les fréquentent. Non seulement la radio les met en contact avec la musique francophone, mais aussi, la radio devient une opportunité d'utiliser leur langue française et de développer de bonnes habitudes et pratiques d'expression de la langue. Pour CFRG, ce serait l'occasion de puiser dans un groupe de jeunes qui ont différents talents au niveau de l'animation de programme, sur les ondes de la radio, de faire de la recherche pour celle-ci ou de faire aussi la technique et pourquoi pas susciter des talents radiophoniques.

3- Accroitre la visibilité de la radio

Avec les ressources nécessaires, être plus présents au sein de la communauté fransaskoise, convaincre les organismes fransaskois et les membres de la communauté de la pertinence de CFRG, ce qui se traduit par :

- Promotion active de la radio

- Présence de la radio aux activités communautaires

- Susciter la vente de publicités dans la communauté.

 

Jeunesse FM est une volonté de CFRG, qui sachant que la communauté est désireuse de savoir, de curiosité et de connaissance, veut créer une interaction avec cette dernière et entre ses membres, en utilisant à plein escient ses ressources humaines et techniques. Le principe est de raviver l'intérêt des dizaines de jeunes des écoles fransaskoises en la radio en développant des activités scolaires et parascolaires qui leur permettront d'améliorer leur français, leur discours oral et de travailler leurs stresses. Tout en s'amusant et en créant une ou plusieurs émissions musicales ou de créations orales, touchant la communauté fransaskoise, nous pourrons ainsi améliorer notre programmation actuelle, ajouter du contenu original, engendrer la participation de plusieurs jeunes dans les activités radiophoniques et leur donner, pourquoi pas, le gout au métier du journalisme. La radio CFRG a fortement besoin de l'implication des jeunes dans sa programmation afin de l'améliorer et de la rendre plus actuelle. Les étudiants n'ont pas suffisamment d'occasions de pratiquer la langue française dans la communauté en dehors des heures de cours. Cet outil qu'est la radio est fortement sous utilisée et pourrait servir au développement pédagogique des jeunes via des exercices de dictions et de créations d'émissions, de développement des facultés orales afin d'améliorer la langue française. À long terme par la réalisation de ce projet, nous souhaitons diffuser une programmation musicale et de créations orales de haute qualité, qui reflète notre collectivité. Jeunesse FM, donnera le micro aux enseignants et aux jeunes élèves de la 1ere à la 12em année des écoles fransaskoises et de l'immersion. Cette frange importante de notre communauté est remplie de qualité, d'innovations, de créativité. Il suffisait juste qu'un professionnel leur en donne l'occasion. CFRG

dispose des compétences et du matériel qui n'attendent qu'à être exploités. Nous l'avons aisément constaté, que la communauté est disposée a appuyer toute initiative qui vise à la valorisation de la langue française.

 

La communauté fransaskoise est très artistique. Il ne fait aucun doute que ces jeunes tendront leurs micros aux artistes sortant de sa communauté et désirant se faire connaître à l'échelle provinciale et même nationale. Une telle stratégie reposera sur une collaboration avec les écoles, l'association Jeunesse Fransaskoise (AJF) et le Conseil Culturel Fransaskois (CCF). Les sociétés et entreprises de la place, ont besoin d'une promotion, et c'est ce qui nous pousse à croire que ce résultat sera facilement atteint.

 

Le projet Jeunesse FM nous permet d’avoir :

a. Une programmation originale et innovatrice pour les auditeurs et animé par les élèves des écoles qui ciblées;

b. Une plus grande participation de la communauté;

c. D’augmenter la qualité et la quantité de notre programmation par l’ajout d’une émission qui pourrait être poursuivie à la fin projet;

d. d’augmenter le taux d’écoute de la radio communautaire ;

e. De faire partager à la population les vécus des jeunes, des élèves et des membres de la communauté;

f. De fournir une nouvelle opportunité aux enseignants de former par la radio ;

g. De sensibiliser les auditeurs et les jeunes élèves aux réalités de la langue française.

 

Jeunesse FM, c’est amener la radio à l'école et l'école à la radio, aller à la rencontre du silence communautaire, cela revêt une importance particulière dans une région ou notre communauté francophone est minoritaire. Il n'y a pas plus réconfortant, que d'entrer dans une institution qu'elle soit commerciale ou non, et entendre sa langue résonner des haut parleurs de la radio dans le hall d'attente, dans le restaurant, à la pharmacie ou à la poste du coin. Pour cela, il faut bien sûr, que les gens se sentent directement concernés par ce qui se passe à la radio. S'ils ne sont pas acteurs, leurs enfants ou leurs proches le sont. La radio gagnera à se faire plus écouter et la population a se sentir interpelée et valorisée. Depuis des décennies, il n'a jamais été question de donner la parole aux élèves des écoles fransaskoises et de l'immersion à Gravelbourg et aux alentours. Les tentatives qui sont faites de temps à autres se sont avérées importantes et enrichissantes. Il reste de les renouveler avec plus de moyens.

 

Avec ce projet, le travail du directeur de la radio, sera prépondérant. Inculquer le goût de la radio, le plaisir d'animer des émissions et de s'écouter sur les ondes. Il doit donner envie aux jeunes de venir dans le studio concevoir, animé, monter, mixer et diffuser, ce qui fera d'eux des fanatiques de la radio. Il doit savoir inciter et donner la parole aux membres de la communauté pour qui la radio semble inaccessible. Ce virus qui leur est transmis, ils peuvent le transmettre à d'autres et eux aussi à d'autres et ainsi de suite. C'est de cette manière que nous pouvons redonner goût pour la radio, et que ces amoureux peuvent volontairement et bénévolement se donner de temps à autres à la radio et pourquoi pas à temps plein. Une fois engagés, et ayant découverts les BABA de la radio et du journalisme, les jeunes voudront toujours y revenir. Les écoles, c'est bien possible qu'avant la fin du projet, que nous réussissons aussi à y inscrire dans leurs programmes la pratique radiophonique. Donc notre combat sera mené sur ces 3 fronts essentiellement : sur le front communautaire, sur les élèves et sur les enseignants. Ces derniers doivent aussi savoir utiliser la radio pour dispenser un cours et pour le renforcer. Grâce au développement du bénévolat, mais aussi à l'engouement qui sera créé autour de ce projet, nous avons un levier pour appuyer le financement de la station par le placement de publicités et de commandites, une occasion que la station n’a pas actuellement. Suite à l’intérêt provoqué par le projet, la radio CFRG devrait pouvoir voler de ses propres ailes une fois le projet terminé. Cependant, nous aurons à l'esprit l'achat de matériel, la collaboration avec les écoles, la formation pour la réalisation des émissions radiophoniques, la formation sur les logiciels de montage et de mixage de son comme Adobe Audio, le déplacement pour l'élaboration de plan stratégique, de la logistique et un temps au coordonnateur pour le suivi.

 

Plusieurs thèmes, sous formats de tribune téléphonique, de jeu, de reportage, de documentaire, d’entretien ou d’entrevue, seront abordés notamment :

- Arts et culture

- Histoire

- Humour

- Jeunesse

- Musique

- Sciences

- Sports

 

Nous espérons qu’à la fin projet, produire 52 émissions dont 40 heures en création orale et 12 heures en création musicale. 45 heures seront de contenus canadiens. La diffusion sera faite sur nos ondes, sur notre site web, sur TuneIn et notre page Facebook.

 

CFRG espère aussi recruter entre 1 à 5 bénévoles auxquels nous allons offrir des formations appropriées de 10 heures environ.

 

Notre programmation est particulièrement importante pour notre communauté fransaskoise, car elle est non seulement très petite, mais aussi très dispersée et très isolée. Cependant, elle a une force: elle est très soudée.

La radio communautaire sera le trait d'union, le moyen de relier l’ensemble de cette population et de renforcer sa fierté par des émissions locales, sur tout ce qui se passe dans la vie quotidienne, dans l'environnement immédiat. Les émissions conçues par et pour les jeunes est pour CFRG une autre façon d’atteindre tous les Fransaskois et surtout de susciter leur intérêt et les inciter à participer. Nous voyons ce projet comme une incitation au décloisonnement et à l'unité de la communauté, un petit coup de pouce à la connaissance de l’autre qui devient un peu nous mêmes et vice-versa. Jeunesse FM, nous permettra de créer de nouveaux partenariats et de solidifier des partenariats existants au sein de la communauté fransaskoise. Il est aussi stratégiquement question d’inclure les groupes de revendication (syndicats, groupes environnementaux, etc.) La promotion du projet se fera lors du rendez-vous fransaskois de l'Assemblée communautaire fransaskoise. Sera inclus, la communauté artistique (arts visuels, cinéma, danse, théâtre, etc.) Les jeunes seront aussi dirigés vers la conception des émissions pour la promotion des arts et de la culture communautaires. Ils seront aussi approchés pour se faire connaître auprès des jeunes et des

Les autochtones, les LGBTQ, les Musiciens, seront sollicités afin de se faire connaitre et de permettre aux jeunes de les approcher pour faire leurs promotions sur les ondes de la radio. CFRG participera aux activités des organismes sans but lucratif, des personnes handicapées, des regroupements politiques et des élus municipaux, provinciaux, fédéraux, des activités des nouveaux arrivants et des réfugiés, des regroupements religieux, des aînés, des regroupements sportifs. Seront aussi approchés, les milieux universitaires (associations étudiantes, regroupements sur le campus, professeurs, etc.). Pour respecter la parité homme femme, tout groupe de femme de la communauté sera aussi approché.

En fin de projet, le nombre d'heures de bénévolat est passé de 10 h à 15h par semaine. Seront impliquer entre 20 et 30 jeunes dans les activités radiophoniques.

FCRC_Logo_FINANCÉ.png